La Maison des Maths s’ouvre au Numérique

La Maison des Maths, c’est un projet lancé en 2015 par l’association Entraide en la personne d’Emmanuël Houdard, ex wallon de l’année. En mai dernier, il annonçait, faute de subside, sa liquidation. A la rentrée, le projet était relancé par Gylles Samyn, directeur général du groupe Frère-Bourgeois ; Pierre Rion, président du Conseil Numérique wallon et le PASS. Gilles Samyn :«La Maison des Maths était reconnue par tous comme une initiative d’excellence permettant aux jeunes belges francophones d’approcher d’une façon ludique les mathématiques. D’où l’idée de lancer une nouvelle association, La Maison des Maths et du Numérique, et de reconduire la collaboration existante avec le Pass qui se charge de l’administration et de la logistique."

 

Journée à la carte

A la manette, 6 animateurs (dont 4 anciens) qui accueillent les groupes scolaires pour une journée consacrée aux thèmes des mathématiques et du numérique. Olivier Golinveau, animateur et coordinateur opérationnel: «Cette journée est composée à la carte pour un groupe de 10 à 60 participants par jour. Au menu, une exposition, un atelier et deux animations au choix à piocher dans le catalogue de la MdMeN. Côté expo, ce sera Kif Kif le Calife pour les 2 et 3ème maternelles et 1ère et 2ème primaires. Les plus grands pourront choisir entre Remue-Méninges et Mathière grise. Côté animation, les élèves de chaque tranche d’âge ont le choix entre une douzaine de thématiques : histoire des maths, contes, pliages, jeux intelligents et jeux de rôle. Olivier Golinveau «Le principe est toujours le même. Il s’agit au travers d’expériences et de manipulations, d’amener les participants à découvrir que les mathématiques peuvent être intéressantes et utiles, qu’elles sont utilisées au quotidien et débouchent sur de nombreux métiers. Enfin qu’elles jouent un rôle primordial dans le développement de notre société et de sa culture."

 

Laboratoire mathématique

L’atelier (listez Mathelier) ou plutôt le laboratoire mathématique est une classe rêvée, dans laquelle se côtoient nombres et formes, balances et récipients de toutes sortes. Ouvrez un tiroir, vous y découvrirez une multitude de formes géométriques colorées et variées Et tout ça va servir à quoi ? À faire des mathématiques bien sûr. Ou plutôt à mettre les élèves en situation de recherche, de questionnement, et de produire chez eux un intérêt, une curiosité pour aller plus loin.

 

Atelier Osbot

La MdMeN s’adresse à tous les élèves du maternel, primaire, secondaire et Hautes-Ecoles de la Communauté Wallonie Bruxelles ainsi qu’à leurs enseignants. «La grande nouveauté est le numérique. Enfin nouveau, pas tout à fait. Nous avions déjà deux animations numériques conçues dès 2015. C’était d’ailleurs novateur à l’époque. Osmocoding et Swift utilisent des blocs colorés (sur iPad) pour l’apprentissage du code. Actuellement, on planche sur un atelier Osbot. Pour le reste, tout est ouvert. On fourmille d’idées mais on est passé de 12 animateurs à 5 temps plein et demi. Il faut laisser le temps que les choses se mettent en place. L’idée est que, début 2019, les participants puissent composer leur journée avec, en plus des modules existants, le choix parmi 4 ou 5 animations numériques. Pour le reste, on voudrait organiser un événement axé autour de la journée mondial des maths, le Pi day, qui a lieu chaque année le 14 mars. Nous avons également confirmé notre participation au challenge Crasy Machine de Mons."