Co-working bicéphale à Marchin

 

Ce n’est pas courant. Sur les hauteurs de la Vallée de la Meuse, non loin de Huy, dans la commune de Marchin, ce sont 2 espaces de co-working qui vont être mis en place suite à l’attribution par l’Agence Du Numérique d’un subside de 80.000 €. Le premier se situe dans les locaux de Latitude 50 sur la place de Grand-Marchin. Reconnu comme centre scénique de la Fédération Wallonie Bruxelles depuis 2018, ce pôle des arts du cirque et de la rue propose des services de création, de diffusion, de formation et de recherche. Latitude 50, ce sont 170 artistes de passage, 2 espaces dédiés à la création de 50 et 140 m², un studio, un atelier de fabrication de décors de 250 m², 1 appartement, des caravanes et une roulotte.

 

Résidences d’artistes

Muriel Dominé, chargée du développement territorial à Latitude 50: Pour nous, l’appel à projet du Ministre René Collin pour le financement d’espace de Co-working en milieu rural a mis en lumière une évidence : nous étions déjà un espace de coworking et nous n’avions qu’une envie, celle de nous développer. En effet, Latitude 50, qui accueille des résidences d’artistes tout au long de l’année, est un espace de travail partagé centré sur les pratiques des arts du cirque et de la rue. Dans nos bâtiments, de nombreux artistes, auteurs, créateurs de décors, techniciens et, costumiers y travaillent et y vivent en permanence. Au fil du temps, Latitude 50 est devenu un lieu d’échange et de rencontres professionnelles au service des créatifs de son secteur. » L’ouverture en février dernier du co-working qui comprend 5 postes de travail, une bibliothèque spécifique sur les arts du cirque et de la rue, unesalle de formation et un espace bar va permettre d’intensifier ces échanges de bonnes pratiques et d’intercroiser les compétences autour des métiers culturels créatifs.

 

EPN et Fab lab

Pour ses formations en création de décors, Latitude 50 collabore avec le Centre d’insertion socio-professionnelle Devenirs. C’est cette seconde structure qui va ouvrir un second espace de co-working en juin prochain, en collaboration avec la Bibliothèque communale de Marchin-Modave qui abrite déjà un Espace Public Numérique. Quentin Perot, animateur à l’EPN Marchin, formateur et chargé de communication à Devenirs ASBL: »Un EPN existe à Marchin depuis le début des années 2000. Porté par l’asbl Devenirs, il a longtemps coexisté avec les services d’accès libre à des ordinateurs connectés proposés par la Bibliothèque Marchin-Modave. En 2011, nos deux structures ont décidé de mettre leurs moyens en commun dans un EPN unique installé dans les locaux de la bibliothèque.. C’est là que nous sommes en train d’installer un Fablab. Il comprendra une découpeuse laser, une fraiseuse numérique et une imprimante 3D. »

 

Douches, vestiaires, cuisine pro et 12 postes de travail

En parallèle, un espace de co-working est en cours d’installation dans les locaux de Devenirs. « L’espace situé dans les locaux de Devenirs comprend 12 postes de travail, une salle de détente qui peut aussi servir de salle de réunion, des douches, un vestiaire et une cuisine professionnelle qui permettra de faire des activités en lien avec nos formations cuisine. On a aussi prévu des grands casiers dans lesquels on pourra ranger bottes et salopettes. On essaie d’orienter l’espace pour qu’il soit tout à fait exploitable pour les métiers verts. Il faut savoir que nous sommes partenaires du Centre des Technologies Agronomiques de Modave. Nous organisons sur leur site une formation pré-qualifiante en maraîchage et horticulture biologique.»

 

4 pôles

Un espace extérieur avec wi-fi performant est prévu pour les beaux jours et des services de secrétariat sont prévus pour un concept qui repose ainsi sur 4 pôles : les bureaux partagés du CoLab Coworking, situé à Vyle-Tharoul , l’accès à des formations spécifiques organisées dans l’EPN et l’accès au FabLab et au Centre de documentation de la Bibliothèque. « L’articulation avec l’EPN et le FabLab renforceront la dimension créative et collaborative de l’espace de co-working. En effet, le principe des EPN et des fablabs est le partage libre d’espaces, de machines, de compétences et de savoirs qui doit permettre de stimuler la créativité. »